Explorer les collections de manuscrits et d'archives de l'enseignement supérieur et de la recherche

Accéder à Calames

Le catalogue Calames public


Le catalogue Calames – Catalogue des Archives et Manuscrits de l’Enseignement Supérieur – donne accès à toute la richesse des fonds d’archives et de manuscrits conservées au sein de la soixantaine d’établissements membres du réseau Calames.

Développé par l’Abes en relation étroite avec un groupe de travail composé d’experts du domaine et membres du « premier cercle » des établissements documentaires déployés, le catalogue Calames public met à disposition des utilisateurs les fonctionnalités  suivantes :

  • localisation d’un document dans une bibliothèque du réseau Calames
  • identification d’un document au sein d’un corpus, d’un fonds, d’une collection
  • consultation d’un document sur place ou en ligne si celui-ci a fait l’objet d’une numérisation
  • veille sur un sujet ou sur les collections patrimoniales d’une bibliothèque à partir de flux RSS disponibles pour chaque requête
  • gestion des résultats  à partir d’une boîte à outil permettant l’impression, l’export, la citation d’une notice par son URL pérenne …

à savoir : le catalogue Calames dispose d’une option de « crowd sourcing »  : tout usager authentifié peut ainsi contribuer à l’enrichissement des notices (ex : ajout de références bibliographiques, de liens avec d’autres ressources en ligne, de commentaires..). Les bibliothèques du réseau Calames sont invitées à suivre ces contributions en s’abonnant au fil RSS dédié.

 

Interfaces personnalisées : un Calames par établissement


Les bibliothèques  du réseau Calames peuvent disposer d’une interface personnalisée du catalogue Calames réalisée en accord avec leur propre ligne graphique et donnant accès uniquement aux données des collections signalées pour leur établissement..

En juin 2020, 13 établissements bénéficient de ce service de valorisation (voir liste ci-dessous).

à savoir : les interfaces Calames sont hébergées et maintenues par l’Abes. En revanche, chaque établissement se charge d’adapter la feuille de style (CSS) de son interface personnalisée.