Accès thématiques

Outils pour les bibliothèques
Ressources pour les doctorants
Normalisation : modèles et formats
Se former
Documentation électronique
Publications
Réutiliser les données
Systèmes de gestion de bibliothèques
Événements

Naviguer dans la page

Services de mutualisation : faciliter la gestion des ressources électroniques

Logo BaconBACON – Base de connaissance nationale

 


BACON – Base de connaissance nationale est un entrepôt de métadonnées de référence sous licence CC0 qui a pour vocation d’optimiser le signalement des ressources électroniques afin d’en faciliter l’accès et de favoriser le partage des métadonnées entre les différents acteurs de la communication scientifique, notamment les bibliothèques et les éditeurs.

En termes de fonctionnalités, BACON collecte, corrige, enrichit puis diffuse les métadonnées des ressources électroniques disponibles dans les établissements sous forme de fichiers KBart à leur libre disposition.

à noter : en tant que format dédié au signalement et à la gestion des accès aux ressources électroniques, les données KBart sont nécessairement moins riches que les notices Sudoc.

L’Abes s’efforce de sensibiliser les éditeurs scientifiques aux avantages d’une collaboration en amont en vue d’améliorer la qualité des métadonnées associées aux ressources composant leur offre éditoriale. Cet accompagnement peut aboutir à l’attribution d’un label BACON qui certifie le traitement par l’éditeur des éventuelles demandes de correction et la qualité des métadonnées exposées

Les éditeurs et diffuseurs sont invités à fournir à l’Abes les fichiers de métadonnées descriptives des ressources électroniques diffusées, réparties en autant de fichiers que de bouquets concernés.

BACON met à disposition les métadonnées descriptives de 850 bouquets de ressources électroniques, parmi lesquels 5 bouquets labellisés pour la qualité des métadonnées exposées (données au 20/05/2020)

En savoir plus

Les bases de connaissance sont des entrepôts de métadonnées associées à un mécanisme de résolveur de liens. On distingue les bases de connaissance commerciales et les bases de connaissance libres (KB+, BACON …) qui ont vocation à améliorer la qualité des métadonnées et à élargir le périmètre aux ressources absentes.

Lire la suite

Réutiliser les données BACON


Conditions d’utilisation

Logo cco 0Exposées sous Licence CC0,  les métadonnées BACON sont librement réutilisables sans avoir à préciser leur origine.

Format disponible

  • KBart (Knowledge Bases and Related Tools – Bases de connaissance et outils associés)

Élaborée en 2010, la recommandation KBart préconise un format de métadonnées spécifique pour faciliter la gestion des accès aux ressources électroniques. Conçue initialement pour la description des périodiques, une seconde version (2014) élargit la recommandation à celle des e-books.

en savoir plus : consulter la recommandation KBart (traduction française)

Modalités de récupération

  • à partir du site BACON / Exporter les données / Télécharger les fichiers KBart
  • en s’appuyant sur un des web services BACON disponibles. 

en savoir plus : consulter la documentation

Exemples de réutilisation

  • fournisseurs de services aux bibliothèques : alimentation de bases de connaissance (commerciales ou libres)
  • établissements documentaires : alimentation des outils de découverte / outils d’accès à la documentation électronique ; aide à la politique d’acquisition ; comparaison des modalités d’accès entre différents titres …
Lire la suite

Dispositif Qualité CERCLES-BACON


Sur le même principe que le dispositif Qualité CERCLES Sudoc, le dispositif CERCLES BACON a pour objet d’accompagner les établissements souhaitant participer à des chantiers Qualité dédiés à certains corpus de ressources électroniques.

Dans la logique de la politique de labellisation BACON, la participation des éditeurs à l’amélioration de la qualité des métadonnées fournies constitue une condition sine qua non. Ainsi, dans le cadre du dispositif CERCLES BACON, l’évaluateur ne corrige pas directement les données mais produit un rapport d’erreurs pour transmission à l’éditeur concerné. Celui-ci se charge des corrections à apporter au fichier : ainsi, la qualité des données est améliorée à la source et profite à l’ensemble de la chaîne.

en savoir plus : présentation du dispositif sur le blog Punktokomo

 

Corpus CERCLES-BACON

Corpus traité

Établissement

État du chantier

BREPOLS

SCD Université Poitiers

en cours

CYBERLIBRIS

BIU Montpellier

en cours

Lire la suite

Ressources associées