Soutien au signalement rétrospectif

Accéder au Sudoc

Depuis 2010, l’Abes perçoit des financements de la part de son ministère de tutelle, complétés depuis 2018 d’un financement du GIS Collex-Persée, afin d’accompagner financièrement les établissements dans le cadre de leurs projets de signalement rétrospectif des collections. Cet effort continu en faveur de la complétude du signalement a pour objectif de valoriser les fonds documentaires n’ayant pas encore fait l’objet de catalogage dans le Sudoc.

Appel à projets annuel


Un appel à projets est lancé chaque année auprès des établissements membres du réseau Sudoc.

Après analyse, les projets de quarante-cinq établissements ont été retenus et bénéficieront d’une subvention en 2020.

À noter : les demandes de subvention 2020 sont closes depuis le 16 décembre 2019

Accompagnement des opérations de signalement rétrospectif


En tant qu’opérateur national, l’Abes fournit une aide méthodologique, technique et bibliothéconomique à tout établissement membre du réseau Sudoc engagé dans des opérations de signalement rétrospectif, que celles-ci soient ou non co-financées par l’Abes.

  • Guide Méthodologique : outil normatif pour la production dans le Sudoc – courante ou à caractère rétrospectif
  • Aide au contrôle qualité des notices produites dans le cadre d’un signalement rétrospectif dans le Sudoc : listes de commandes et affichages WinIBW pour assurer un contrôle qualité

 

Repères


Depuis le début des années 1990, la conversion rétrospective des catalogues des bibliothèques universitaires a fait l’objet d’un programme continu de la part des différents ministères de l’enseignement supérieur et de la recherche. Dans ce cadre, deux marchés nationaux (2001-2004 ; 2005-2009), pilotés et financés par le MESR,  ont permis la conversion rétrospective de près de 1,8 million de notices.

En 2011, une étude, confiée au Bureau van Dijk Information Management (société de conseil et de services spécialisés en gestion de l’information), établit un bilan détaillé des opérations de rétroconversion effectuées dans le Sudoc depuis 2000 et formule des propositions pour le programme d’actions de l’Abes.

En juin 2012, le Conseil scientifique de l’Abes établit des recommandations, notamment en matière de critères de sélection pour les projets co-financés par l’Abes, qui déterminent les axes de la politique de signalement rétrospectif dans le Sudoc. Ces recommandations ont fait l’objet d’une validation  par le Conseil d’administration de l’Abes.