Accueil > Projets en cours > Qualinca

Qualinca

Qualinca

Qualinca est un projet de recherche financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) sur la période 2012-2015 (36 mois). Qualinca prend la suite du projet SudocAD , projet de 12 mois en partie financé par le TGE ADONIS (Huma-Num) et mené conjointement avec l’équipe GraphIK du LIRMM , leader de Qualinca.

La qualité et interopérabilité des catalogues

Qualinca s’intéresse à la « qualité et l'interopérabilité de grands catalogues documentaires », comme le Sudoc ou le catalogue de l’Institut national de l’audiovisuel (INA ), autre partenaire du projet. Selon le parti pris de Qualinca, la qualité des catalogues tient essentiellement à la qualité de leurs liens : liens externes tels que les préconisent les principes du linked data ,  mais également liens internes, notamment entre notices bibliographiques et notices d’autorité.

En ce sens, Qualinca est en cohérence avec les grandes orientations de l’ABES : ouverture des données, investissement dans les technologies du web sémantique , valorisation des référentiels comme IdRef

Selon les termes du site du projet Qualinca , « les objectifs scientifiques du projet sont  :

  • développer un cadre logique pour qualifier la qualité d’une base de connaissances documentaires vis-à-vis de l’identification des entités individuelles et des liens entre entités individuelles.
  • proposer des principes/méthodes/outils pour passer d’un certain niveau de qualité à un meilleur niveau ».

Les partenaires du projet

Le Laboratoire d’informatique, de robotique et de microélectronique de Montpellier (LIRMM ), le Laboratoire d’informatique de Grenoble (LIG ) et le Laboratoire de recherche en informatique d’Orsay (LRI ),  tous experts en bases de données, représentation des connaissances et web sémantique sont les partenaires scientifiques du projet.

Le rôle de l’ABES

Bien que Qualinca soit un projet de recherche, la contribution de l’ABES ne se limite pas l'expertise métier et à l’apport de données : l’approche théorique sera testée à travers le développement de démonstrateurs (ex : détection de liens erronés ; automatisation du liage aux autorités, voire de la création d’autorités).

Ces démonstrateurs seront eux-mêmes évalués en comparant décisions automatiques et décisions humaines. Le moment venu, l'ABES sollicitera la participation des catalogueurs du réseau Sudoc à ce protocole d’évaluation.

Remonter